Aquariophilie écolo ?

Aller en bas

Aquariophilie écolo ?

Message  David.Charmillon le Dim 7 Juin - 13:27

Bonjour,
A l'ère du tout "durable, "soutenable" pour l'environnement, l'aquariophilie ne devrait pas rester l'enfant pauvre des technologie vertes.
Certaines personnes commencent à utiliser des Leds pour éclairer leurs bacs.
Mais qu'en est il de l'énergie solaire, de l'éolien de la géothermie pour produire de l'énergie, et chauffer les bacs ?
Certains d'entre vous ont ils des expériences de réalisation ou encore des projets de réalisation d'équipement "verts" pour leur hobby ?

Et l'eau, comment ne pas utiliser des l'eau de conduite qui à priori présente un bilan énergétique assez lourd ?

Le durable n'est pas juste une question de respect des espèces.

A bientôt

David


Dernière édition par David.Charmillon le Mar 9 Juin - 15:08, édité 1 fois
avatar
David.Charmillon

Messages : 124
Date d'inscription : 15/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aquariophilie écolo ?

Message  Jean-François le Dim 7 Juin - 21:50

Pour le moment je vois mal comment je pourrais appliquer certaines mesures comme le solaire ou la géothermie à mon niveau, bien que cela soit tentant.
Pour cela nous sommes dépendant des grands fabricants qui commencent à s'y mettre, ou plutot qui commencent à avoir des résultats concluants. Il existe désormais quelques fontaines à énergie solaire qui marche bien. Des pompes pour bassin qui marcherons egalement au solaire seront peut être bientot disponible.
Certains produit pour bassin son également 100% bio. Je pense que les choses évolue plutot dans le bon sens pour le moment.

Après on peut considérer que certaines personnes utilise déjà des énergies renouvelable pour chauffer leurs bacs. Si une personne possède des panneaux photovoltaique sur sont toit et que ses pompes fonctionnent sur le courant créé par ces derniers, alors c'est c'est gagné ^^.

Tout ce que nous ponvons faire pour l'instant, je pense, c'est d'éviter le gaspillage ou encore éviter de balancr trop de produits chimiques dans nos bac.
Et pourquoi pas développer certaines choses qui sont à notre portés comme par exemple la fitration par l'intermédiaire de l'aquaponie.
avatar
Jean-François

Messages : 541
Date d'inscription : 10/12/2008
Age : 32
Localisation : Méréville. Essonne (91)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aquariophilie écolo ?

Message  cyberfish le Dim 7 Juin - 23:54

Pour moi, les possibilités techniques sont là mais restent un frein.
Certe pour notre construction neuve j'ai choisi de bons isolant et j'utilise des panneaux solaires pour chauffer notre eau (mais pas pour le chauffage car dans notre région cela ne serait pas rentable).
Mais l'idéal serait de pouvoir coupler une pompe à chaleur spécialement dédiée au chauffage de ma fishroom (je chauffe la pièce et non les bacs).
Par ailleurs, j'utilise un réseau d'air pulsé couplé à des exhausteur pour réduire la consommation électrique des filtres.
Et j'utilise aussi l'eau de pluie dans une partie de mon réseau (en réutilisant même une partie de l'eau de mes changements pour arroser le jardin).
Après que faire de plus ? Les photovoltaïques me tentent bien mais je n'ai pas les moyens, actuellement, de les faire installer.
Bref, je pense être un peu sur la bonne voie mais qui d'autre serait prêt à de si gros investissements ?
avatar
cyberfish

Messages : 78
Date d'inscription : 20/10/2008
Age : 42
Localisation : Moselle (57)

Voir le profil de l'utilisateur http://cyberfish.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aquariophilie écolo ?

Message  Matien le Lun 8 Juin - 2:03

Bonjour,

J'ai effectivement un projet qui s'inscrit dans ce cadre : je commence la réhabilitation d'un ancien corps de ferme, et à terme une pièce (une partie de l'ancienne étable) sera dédiée aux aquariums.

Bien que la priorité soit de rendre la maison habitable et (beaucoup) moins gourmande en énergie, une partie du projet est articulée autour de la gestion des aquariums. La réflexion et la gestion du projet englobent la totalité du bâtiment, ainsi qu'une partie du terrain attenant.

Les grandes phases techniques du projet sont :
- traiter la problématique de l'isolation (suppression des ponts thermiques, rendre la maison étanche à l'air tout en permettant la "respiration " des murs) par la mise en place d'une isolation extérieure à base de fibre de bois (3*80mm sur les murs et 3*120 en toiture) et remplacement des portes et fenêtres.
- traiter la problématique du renouvellement de l'air intérieur : mise en place d'un puit canadien couplé à une VMC double flux. En inter saison, le puit canadien sera by-passé par une prise d'air dans la véranda (au printemps) ou extérieure (à l'automne)
- traiter la problématique de l'humidité au niveau du bas des murs par la pose d'un drainage autour de la construction
- traiter la problématique chauffage
- aménager les intérieurs

Pour l'isolation, l'idée est de créer un cocon autour du volume chauffé de la maison. Cela passe par la déconstruction puis reconstruction d'une annexe accolée au batiment principal (annexe montée à l'économie, qui présente des faiblesses structurelles limitant sont utilisation), par le démontage d'un balcon et d'un escalier extérieur (ils seront reconstruits sur des structures désolidarisées du mur).
Lors de la réalisation des fondations pour la reconstruction de l'extension, il est prévu la construction d'une citerne pour la récupération des eaux de pluie de 18 m3. Le but est d'utiliser cette eau récupérée dans les sanitaires, dans le lave linge, et surtout, après osmose inverse, dans les aquariums (le rejet du système d'osmose repartira à la citerne). Cette partie du projet est de nouveau à l'étude, car la nouvelle réglementation (sortie l'été dernier) apporte un lot de contraintes non négligeables, voire hallucinantes (pose d'un compteur permettant de mesurer l'utilisation de l'eau de pluie... citernes ne modifiant pas les caractéristiques chimiques de l'eau --> peut on encore utiliser une citerne en béton?) Il semblerait que cette loi ait bien compris et pris en compte l'intérêt des sociétés commerciales assurant la fourniture et le traitement de l'eau actuellement en France...

Au niveau chauffage, la maison comprend actuellement 2 chaudières (une au bois et une au fioul). La chaudière au fioul sera supprimée et remplacée par des panneaux solaire thermiques (environ 50m², de fabrication maison, et orientés de manière à collecter le maximum d'énergie en hiver). La cuve à fioul (5000l) va être transformée en ballon tampon d'eau chaude, et sera isolée en conséquence. Ce ballon sera réchauffé par les panneaux solaire et/ou la chaudière à bois (suivant la saison et l'ensoleillement). Ce ballon servira de source chaude pour l'alimentation du circuit de chauffage (plancher chauffant basse température là où il y a des dalles et pour les nouvelles pièces, radiateurs basse température ou murs chauffants pour les autres pièces).
En amont du ballon tampon, un chauffe eau solaire (d'un volume inférieur, correspondant à l'occupation de la maison...) sera installé.

Le besoin en chauffage sera limité par :
- l'isolation extérieure qui permettra de profiter de l'inertie thermique donnée par les murs (en grès des vosges, et de 55 cm d'épaisseur)
- l'air entrant qui sera tempéré par le puit canadien et la VMC double flux

Pour revenir à l'impact de ce projet sur ma pratique de l'aquariophilie :
La température de la pièce sera régulée aux alentours de 20-21°C, pour limiter les besoins en chauffage des bacs. Les bacs ayant un chauffage électrique seront couverts pour limiter les échanges thermiques et l'évaporation.
Les changements d'eau se feront en continu avec l'utilisation de l'eau de la citerne : cela va permettre de réduire la pénibilité des opérations d'entretien (avec une alimentation et une évacuation prévues à proximité de chaque bac, ca va faire beaucoup moins d'eau à porter!) et cela va permettre de simuler plus facilement des saisons sèches et des saisons des pluies. Pour limiter les risques liés à la pollution de la citerne pour diverses raisons (pollution atmosphérique ou autre), je prévois de mettre un système pour osmoser l'eau.
Actuellement, en se basant sur un changement de 20% du volume par semaine, le besoin en renouvellement d'eau pour mes bacs est d'environ 75 litres par jour. Ce besoin augmentera sensiblement a terme : je prévois un bac de +/- 4000l à long terme au milieu de la pièce (seules les fondations seront faites dans l'immédiat) et l'adjonction de plusieurs batteries. Le système d'osmose inverse sera dimensionné pour pouvoir produire jusqu'à 500l d'eau par jour et sera redondant (2x100% ou 3x50%, à voir suivant le coût) pour pallier aux risques de panne.

Pour l'éclairage, je suis en train d'étudier un système permettant de conduire la lumière naturelle dans la pièce par le biais de fibres optique. l'idée étant de pouvoir canaliser la lumière vers les pièces borgnes (ou presque) sans dégrader fortement les performances de l'isolation thermique. J'ai installé récement dans ma maison actuelle un puit de lumière pour une pièce borne. L'interêt est indéniable, mais le tuyau de 350mm de diamètre qui traverse les combles reste (très) encombrant, et ca fait quand même un sacré trou dans l'isolant. Je ne pense pas éclairer tous les bacs individuellement. Il y aura un système d'éclairage pour les entretiens, et au quotidien, ce sera l'éclairage de la pièce qui sera utilisé, puis celui du gros bac. Après, je crois que l'éclairage à LED est une des meilleures solutions pour l'avenir, mais les tarifs pratiqués pour un système efficace sont dissuasifs.

Au niveau de la filtration et du brassage, dans un premier temps, chaque bac conservera son filtre externe et ses pompes.
Dans un second temps, basé sur les faits que je finisse un certain nombre de calculs et que je trouve un compresseur à vis à un prix abordable (pour éviter la présence d'huile dans l'air comprimé), j'envisage la mise en place de système de filtration par exhausteur dans chaque bac et de pompes de brassage pneumatiques.
Ce sont les calculs pour valider les débits, pressions, températures de fonctionnement et la faisabibilité de l'idée de la pompe de brassage pneumatique que je dois terminer. L'idée étant d'utiliser le compresseur pour remplir une cuve de quelques centaines de litres à environ 15 bars, et de libérer cet air comprimé dans les exhausteurs, les pompes de brassages et les éventuels aérateurs à une pression d'environ 0.5 ou 1 bar. Un des avantages non négligeable serait la possibilité de faire varier le débit de la pompe de brassage relativement facilement.

Pour le chauffage des bacs nécessitant une température supérieure à 20-21°C, j'utiliserai dans un premier temps les résistances électriques branchées sur le réseau. Je n'ai pas encore trouvé de solutions satisfaisante pour ce point. Utiliser l'eau du système solaire est tentant, mais c'est au niveau de la régulation et des matériaux que j'ai un doute (je ne veux pas de tube en cuivre dans les bacs à ventouses, et comment un serpentin de chauffage au sol va se comporter en étant immergé?). Réaliser une petite installation photovoltaïque pour alimenter les résistances est juste prohibitif en terme de coût.

Le chantier commencera sérieusement en juillet, et devrait s'étaler sur une période de 2 ans.

@+
Matien

Matien

Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aquariophilie écolo ?

Message  philrédac le Lun 8 Juin - 9:26

Merci pour ta longue réponse, Matien, ça c'est un beau projet ! Smile
Merci aussi à David pour ce débat qui s'annonce déjà passionnant.

Quelles que soient les solutions (et il y en a), il faudrait qu'elles soient simples à mettre en œuvre dans leur majorité. Car n'oublions pas qu'une bonne partie des aquariophiles n'est pas forcément constituée de bricoleurs (j'en sais quelque chose..), sans parler de ceux qui de toute manière ne peuvent entreprendre des travaux pharaoniens car ils ne sont pas propriétaires.
Les LEDS, c'est une bonne solution également (quoiqu'apparemment, certains ne sont pas aussi catégoriques sur leurs réelles capacités), mais elles coûtent quand même cher encore. Il est dommage que la plupart de ces solutions ne soient pas à la portée de toutes les bourses. Croisons les doigts pour que ça le devienne bientôt, car c'est avec une majorité d'amateurs qu'on peut avoir des résultats significatifs, pas avec seulement quelques-uns.
avatar
philrédac

Messages : 1725
Date d'inscription : 16/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aquariophilie écolo ?

Message  David.Charmillon le Mar 9 Juin - 11:13

Matien a écrit:
- traiter la problématique du renouvellement de l'air intérieur : mise en place d'un puit canadien couplé à une VMC double flux. En inter saison, le puit canadien sera by-passé par une prise d'air dans la véranda (au printemps) ou extérieure (à l'automne)
Matien
Attention à la légionelose avec ce genre d'installation ...


Matien a écrit:
Cette partie du projet est de nouveau à l'étude, car la nouvelle réglementation (sortie l'été dernier) apporte un lot de contraintes non négligeables, voire hallucinantes (pose d'un compteur permettant de mesurer l'utilisation de l'eau de pluie... citernes ne modifiant pas les caractéristiques chimiques de l'eau --> peut on encore utiliser une citerne en béton?)
Matien
Oui, l'installation d'un compteur est obligatoire en sortie de cuve afin de calculé la taxe de dé-pollution qui sera facturée par la société qui dépollue l'eau ...


Matien a écrit:
Au niveau de la filtration et du brassage, dans un premier temps, chaque bac conservera son filtre externe et ses pompes.
Dans un second temps, basé sur les faits que je finisse un certain nombre de calculs et que je trouve un compresseur à vis à un prix abordable (pour éviter la présence d'huile dans l'air comprimé), j'envisage la mise en place de système de filtration par exhausteur dans chaque bac et de pompes de brassage pneumatiques.
Ce sont les calculs pour valider les débits, pressions, températures de fonctionnement et la faisabibilité de l'idée de la pompe de brassage pneumatique que je dois terminer. L'idée étant d'utiliser le compresseur pour remplir une cuve de quelques centaines de litres à environ 15 bars, et de libérer cet air comprimé dans les exhausteurs, les pompes de brassages et les éventuels aérateurs à une pression d'environ 0.5 ou 1 bar. Un des avantages non négligeable serait la possibilité de faire varier le débit de la pompe de brassage relativement facilement.
Matien
Oui envoyer de l'air chargée en graisse ou huile serait fatale pour les poissons, reste la bonne vieille solution d'installer deux filtres à air en sortie de compresseur ... je n'ai jamais essayé. Je réfléchis encore parfois à installer un petit compresseur couplé avec une batterie et des panneaux photo-voltaïques, quand les prix seront plus abordables.

Matien[/quote]
avatar
David.Charmillon

Messages : 124
Date d'inscription : 15/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aquariophilie écolo ?

Message  David.Charmillon le Mar 9 Juin - 11:24

Bonjour,

Pour celles et ceux qui ne sont pas bricoleurs, des gestes simples peuvent grandement amenuiser l'impact sur l'environnement.
Garder l'eau dans changement d'eau pour arroser les plantes sur le balcon, utiliser le résidus d'osmose pour la chasse d'eau (là oui il faut un peu bricoler mais ce n'est que du collage de tuyaux)

Quand à La question du chauffage et de la production d'énergie lumineuse, des sites d'enseignes grand public de bricolage fournissent déja des information précieuses au niveau prix de materiel.

Les prix des LEDS baisseront indéniablement, car la majorité des ampoules à filament Tungstène disparaîtrons d'ici à quelques années.
De plus la technologie LEDS s'améliorera et nous auront alors des produits capables d'éclairer bien plus tant en puissance qu'en courbe de couleur.


David
avatar
David.Charmillon

Messages : 124
Date d'inscription : 15/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aquariophilie écolo ?

Message  David.Charmillon le Ven 12 Juin - 6:41

En glanant ici et là quelques infos, j'ai pu lire des fiches concernant des pompes à eau alimentées via des panneaux solaires et ayant une capacité de pompage de 70L/minutes

Mais j'ai aussi trouvé un radiateur pouvant être alimenté par des batteries chargées via panneaux photo-voltaïques. Ainsi la puissance de 300W alimentée en 12 Volts reste abordable avec un prix proche de la centaine d'euros.

Dans un autre domaine, mais sans conteste inscrit dans l'écologie, que dire des substances phytosanitaire issues de substances naturelles voir biologiques (pourquoi pas ?)

Dans mon esprit, un traitement vétérinaire n'affichant pas le nom de son principe actif n'est pas efficace.
Donc lorsque je lis que tel ou tel produit à base de plants guérit telles ou telles pathologie, je me méfie.




David
avatar
David.Charmillon

Messages : 124
Date d'inscription : 15/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aquariophilie écolo ?

Message  philrédac le Ven 12 Juin - 8:24

Concernant les produits à base de plantes, je dois avouer ne jamais en avoir utilisé... mais je n'ai pas non plus d'a priori négatifs. Après tout, nombre d'ethnies utilisent ces procédés depuis des millénaires, que ce soit en Asie, en Afrique, en Amérique latine ou même en Amérique du Nord (je pense notamment aux "hommes medicine" chez les sioux Lakotas). Ainsi telle plante est connue pour soulager tel ou tel mal. Et pour certains cas, ça marche, avec une utilisation ancestrale plutôt éprouvée. Donc, pourquoi pas ?
avatar
philrédac

Messages : 1725
Date d'inscription : 16/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aquariophilie écolo ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum